menu

Studio Idaë

Méandres

Design urbain

Méandres

Dans le cadre de la réalisation de la deuxième ligne de métro, la place Saint-Germain a été réaménagée pour accueillir une nouvelle station. L’opération avait pour objectif de transformer le site en aire piétonne, animée par un marché hebdomadaire, tout en valorisant son patrimoine architectural, l’une des plus anciennes églises de la ville, l’église Saint-Germain.

Au cœur de ce réaménagement, la ville de Rennes a souhaité la présence de l’eau sous la forme d’un miroir d’eau ou d’une fontaine. En collaboration avec le bureau d’études OGI, nous avons conçu une fontaine à jets qui tente de répondre à trois enjeux :
– Concilier lieu de flux et lieu de pause
– Évoquer la présence de la Vilaine
– Intégrer la présence de l’eau à l’aménagement de la place

Visualisation des circulations principales sur la place Saint-Germain.

Au XVIIème siècle, alors que la place Saint-Germain ne connaissait pas encore ses dimensions actuelles, la Vilaine traversait de manière tortueuse le centre-ville de Rennes. Comme le montre la carte ci-dessous, elle dessinait deux coudes et se divisait en trois parties : la première coulait le long des remparts du sud de la Cité, et deux ruisseaux s’étendaient au sud-ouest. Cette occupation par l’eau rendait la ville sujette à de très fréquentes inondations. Elle permettait à différentes activités économiques comme des tanneries, porcheries ou abattoirs de s’installer à proximité de l’eau mais cette concentration engendrait pollution et insalubrité.

Au milieu du XIXème siècle, des travaux de canalisation de la rivière sont entrepris pour assainir la ville et la rendre navigable. Alors que la Vilaine bordait le quartier Saint-Germain, le nouveau canal dessine une ligne droite et fait disparaître ce méandre. Celui-ci s’étendait sur une partie du quai Chateaubriand tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Archives de Rennes. Plan de la ville de Rennes, levé par F. Forestier après l’incendie de 1726. Même si ce projet n’a pas été entièrement réalisé, le plan montre la localisation de la canalisation de la Vilaine et son ancien méandre sous la place Saint-Germain.

En privilégiant son intégration à la place, nous avons conçu une fontaine rappelant le passage de ce méandre. Le dessin est composé de pavés de granit Huelgoat beige, le même matériau utilisé pour le revêtement de la place. La fontaine est composée de 13 jets. En été, elle est un espace de brumisation et de rafraîchissement. En hiver ou les jours de marché, elle devient espace de circulation.

2022
Crédits photo : Philippe Piron

Équipe de conception :
Studio Idaë + bureau d'études OGI (Philippe Carton)
Réalisation : CCA Perrot, Barthélémy et Rebillon

Commanditaire : Ville de Rennes - Rennes Metropole

close

Siège : 17 rue Dombasle 75015 Paris
Atelier : 70 rue Jean Bleuzen 92170 Vanves
contact@studioidae.com

Designer et chercheuse en design, diplômée de l’ENSCI-Les Ateliers et de l’Esad à Reims, Isabelle Daëron conçoit des scénarios articulant ressources naturelles et habitabilité. Son approche est protéiforme, et s’inscrit dans les domaines du design produit, design urbain et design d’espace. Ses projets mettent en perspective l’importance de l’enjeu environnemental actuel et leur champ d’application (flux, mobilité, espace public) tout en valorisant les ressources disponibles sur le territoire auquel ils sont attachés.

Certains de ses travaux, réunis sous la thématique des «Topiques» — Topique-eau, une fontaine filtrant l’eau de pluie ; Topique-eau-des-Cimes, un micro-réseau d’irrigation ; Topique-ciel, un miroir naturel alimenté par l’eau de pluie ; Topique-feuilles, un collecteur de feuilles utilisant le vent — ont reçu de nombreuses récompenses, telles le Prix Lille Design en 2012, Le Grand Prix de la ville de Paris en 2013 et le Prix Audi Talents en 2015. Son travail a également été exposé en France, lors de la Biennale internationale du design à Saint-Étienne, les Designer’s Days à Paris ou encore l’exposition «Conversation(s)» au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, et à l’international lors de l’International Craft Design exhibition à Taipei, la Helsinki Design Week, le Grand-Hornu, le CCA Kitakyushu au Japon, parmi d’autres.

Lauréate FAIRE DESIGN en 2018 et des Mondes Nouveaux en 2021, Isabelle Daëron a créé Studio Idaë dont l’activité se structure autour de trois champs de compétences agissant en synergie : design urbain, espace et recherche.

Pauline Avrillon, designer diplômée de l’École Boulle, intègre le studio en 2017 et contribue aux projets de design urbain. Caroline Manowicz, designer et architecte d’intérieur diplômée de la Hear, développe les projets d’aménagement du studio. Elizabeth Hong, designer diplômée de l’Ensci-Les Ateliers rejoint l’équipe en 2022.

Studio Idaë collabore fréquemment avec des institutions publiques (Cité du design de Saint-Étienne, CAUE Rhône-Alpes, Domaine de Chamarande, Centre Pompidou, etc.), des entreprises privées (Hermès, Maif, Leroy Merlin, Balsan, Envie, Laorus, Suez environnement, etc.), des municipalités (Paris, Rennes, Saint-Étienne, Saint-Galmier, Le Rheu, etc.) ainsi que des manufactures (Cristal Saint-Louis).

Aujourd’hui, l’ensemble de l’équipe se consacre parallèlement à trois projets : la réalisation d’un aménagement contribuant au rafraîchissement pour Paris Habitat, la conception des nouveaux centres de documentation et d’information des lycées pour la Région Île de France , ainsi que le développement de nouvelles vitrines pour Hermès International et Hermès Japon.

> PressBook2022

 

Conception graphique : Audrey Templier
Développement web : Francis Josserand