menu

Studio Idaë

Topique-eau des Cimes

Installation

Topique-eau des Cimes

Le Jardin des Cimes est un jardin ouvert au public de 2,5 hectares situé près de Sallanches en Haute-Savoie. Il constitue à travers un parcours scénographié un outil de compréhension de la faune et de la flore du territoire montagneux. Ce jardin sur les pentes d’une montagne présentait une topographie à investir, un territoire à habiter le temps d’une résidence pour concevoir un dispositif d’irrigation.

Topique-eau des Cimes est un réseau local d’eau de pluie permettant d’irriguer un potager situé en contre-bas du jardin. En prenant en compte la forte déclivité du terrain et une intégration sensible du dispositif au paysage, il répond en quatre étapes à la récupération de l’eau, à son cheminement jusqu’à sa distribution.

Topique-eau des Cimes, Isabelle Daëron

Topique-eau des Cimes, dessin d’intention, 2012.

Collecter. Le premier élément de ce réseau est un récupérateur d’eau de pluie constitué d’une structure en fibre de verre et de textile. D’un diamètre de 3 mètres, il permet de récupérer environ 500 litres d’eau par mois, volume nécessaire à l’approvisionnement en eau du potager. L’eau de pluie se dépose sur cette structure légère et est récupérée par un répartiteur.

Topique-eau des Cimes, Isabelle Daëron

Répartir. Une pièce en céramique placée sous le récupérateur reçoit l’eau et la répartit dans le réseau.

Topique-eau des Cimes, Isabelle Daëron

Stocker et acheminer. Il existe aujourd’hui des réserves d’eau de pluie commercialisées qui permettent de stocker des volumes importants d’eau (pour la plupart 300 litres) mais peu de dispositifs permettent d’acheminer cette eau vers les parcelles qui en ont besoin. Topique-eau des Cimes propose de stocker et d’acheminer le flux par un même élément : un tuyau en polyéthylène d’un diamètre de 4 cm. Aussi cet élément a été pensé de manière à prendre part au paysage du jardin, sa présence rend visible le parcours de l’eau pour les visiteurs.

Topique-eau des Cimes, Isabelle Daëron

Distribuer. Trois types de pièces en grès chamotté ont été conçues et placées spécifiquement dans les parcelles nécessitant un mode d’irrigation spécifique. Le premier propose un arrosage en pluie pour les semis ; connecté au tuyau, son débit peut être maîtrisé par une vanne. Le deuxième est un bassin offrant la possibilité de remplir un arrosoir pour procéder à un arrosage manuel. Enfin, le troisième consiste en un diffuseur d’eau à planter : l’eau s’écoule à travers les percements de la pièce pour irriguer le sol.

Topique-eau des Cimes, Isabelle Daëron

Un workshop avec les élèves de 5ème du collège de Passy a été organisé au Jardin des Cimes. L’enjeu était de concevoir des dispositifs d’irrigation utilisant l’eau de pluie.

Topique-eau des Cimes, Isabelle Daëron

Topique-eau des Cimes, Isabelle Daëron

2012
Dimensions : variables.
Matériaux : tuyau en polypropylène, grès chamotté, textile, armature en fibre de verre.

Équipe :
Isabelle Daëron, Chloé Heyraud, Association Jardin des Cimes, Champs des Cimes, Antoine Auffret, Anne-Boscolo-Cavin et Alain Cavin, Fleur Moreau (stagiaire), Justine Andrieu.

Projet réalisé avec le soutien du Conseil Général de Haute-Savoie, la mairie de Passy et l’entreprise Quechua

close

Atelier 6.1
20, rue Primo Lévi
75013 Paris
contact@isabelledaeron.com

Designer et chercheuse en design, diplômée de l’ENSCI-Les Ateliers et de l’Esad à Reims, Isabelle Daëron conçoit des scénarios articulant ressources naturelles et habitabilité. Son approche est protéiforme, et s’inscrit dans les domaines du design produit, design urbain et design d’espace. Ses projets mettent en perspective l’importance de l’enjeu environnemental actuel et leur champ d’application (flux, mobilité, espace public) tout en valorisant les ressources disponibles sur le territoire auquel ils sont attachés.

Certains de ses travaux, réunis sous la thématique des «Topiques» — Topique-eau, une fontaine filtrant l’eau de pluie ; Topique-eau-des-Cimes, un micro-réseau d’irrigation ; Topique-ciel, un miroir naturel alimenté par l’eau de pluie ; Topique-feuilles, un collecteur de feuilles utilisant le vent — ont reçu de nombreuses récompenses, telles le Prix Lille Design en 2012, Le Grand Prix de la ville de Paris en 2013 et le Prix Audi Talents Award en 2015. Son travail a également été exposé en France, lors de la Biennale internationale du design à Saint-Étienne, les Designer’s Days à Paris ou encore l’exposition «Conversation(s)» au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, et à l’international lors de l’International Craft Design exhibition à Taipei, la Helsinki Design Week, le CCA Kitakyushu au Japon, parmi d’autres.

Finaliste du Prix COAL – Art et Environnement 2017 et lauréate FAIRE DESIGN 2018, Isabelle Daëron travaille en collaboration avec deux designers : Pauline Avrillon, designer diplômée de l’École Boulle travaillant sur les projets de design urbain et Floriane Roué, architecte d’intérieur diplômée de l’Ensad, contribuant aux projets de set design (vitrines et scénographies). Ensemble, ils forment le Studio Idaë.

Studio Idaë se structure autour de trois champs de compétences agissant en synergie : design urbain, set design et recherche. Il collabore fréquemment avec des institutions publiques (Cité du design de Saint-Étienne, CAUE Rhône-Alpes, Domaine de Chamarande, Centre Pompidou, etc.), des entreprises privées (Hermès, Leroy Merlin, Orange, Suez environnement, Lesieur, etc.), des municipalités (Ville de Rennes, Ville de Saint-Galmier, Ville de Rheu, etc.) ainsi que des manufactures (Cristal Saint-Louis).

Aujourd’hui, l’ensemble de l’équipe se consacre parallèlement à trois projets : la conception d’une fontaine pour la place Saint-Germain à Rennes ; la réalisation du dispositif Aéro-Seine, bouche de rafraîchissement pour la Ville de Paris ; ainsi que le développement de nouvelles vitrines pour Hermès International et Hermès Japon.

> PressBook2019

 

Conception graphique : Audrey Templier
Développement web : Francis Josserand