menu

Studio Idaë

Champs Libres

Set design

Champs Libres

« Penser, c’est chercher des clairières dans une forêt »
Jules Renard

Champs Libres est une exposition réunissant 14 artistes autour de la transition écologique. Conçue pour le MAIF Social Club sous le commissariat de Julie Sicault Maillé, Champs Libres prend la forme d’une clairière en référence à la citation de Jules Renard. Muni d’une carte, le visiteur arpente un territoire arboré pour découvrir des œuvres qui traitent toutes d’enjeux environnementaux actuels.

Au sol, les milieux aquatique, minéral, végétal, urbain, aérien, — auxquels se rapportent les œuvres, sont représentés par un motif imprimé sur une moquette fabriquée à partir de filets de pêche recyclés. La scénographie prend appui sur l’architecture du lieu en densifiant la trame de poteaux, de manière à rythmer l’espace sans le cloisonner et constituer une forêt.

Dessin réalisé pour la moquette de l’exposition

Cette forêt peuplée de 13 œuvres devient support de médiation. Les arbres se parent de cartels illustrés offrant aux visiteurs des informations relatives aux enjeux traités par les artistes. Des tampons cachés dans le creux des troncs permettent de compléter la carte.

Au centre de l’espace s’ouvre une clairière qui capte la lumière naturelle apportée par la verrière. Elle est le lieu de contact de tous les milieux, celui d’un écosystème où l’homme a sa place et doit se questionner. Elle replace le visiteur au centre des problématiques écologiques. Le nouveau point de vue ainsi proposé permet d’embrasser l’entièreté des œuvres et la complexité de leurs connexions.

La conception scénographique a fait l’objet d’une attention particulière quant aux matériaux utilisés et à leur réemploi. La moquette a été fabriquée à partir de filets de pêche recyclés, les cloisons de la précédente exposition ont été intégrés au projet, les poteaux-arbres seront réutilisés en bois de charpente, les cloisons et la plate-forme seront récupérés pour leur donner une seconde vie.

La moquette a par exemple été donnée à l’école Holisée à Saint-Germain en Laye. Elle a permis de structurer les espaces de jeu et de travail des élèves.

janvier - juillet 2020
Crédits photo :
Studio Idaë / Tiffany Silve et Edouard Richard / Maif

Artistes :
Lucy + Jorge Orta, Laurent Tixador, Barthélemy Antoine-Lœff, Ettore Favini, Ha Cha Youn, Vaughn Bell, Suzanne husky, Stefan Shankland, Olga Kisseleva, Janaina Mello Landini, Pekka Niittyvirta & Timo Aho, Matt_tieu.

Commissaire :
Julie Sicault Maillé
Scénographe :
Studio Idaë (Isabelle Daëron, Floriane Roué)
Agenceur : Solid
Production exécutive :
Artistik Bazaar (Marine Ulrich et Marine Birot)
Commanditaire :
Maif Social Club
37 rue de Turenne
75003 Paris

close

Siège : 17 rue Dombasle 75015 Paris
Atelier : 70 rue Jean Bleuzen 92170 Vanves
contact@studioidae.com

Designer et chercheuse en design, diplômée de l’ENSCI-Les Ateliers et de l’Esad à Reims, Isabelle Daëron conçoit des scénarios articulant ressources naturelles et habitabilité. Son approche est protéiforme, et s’inscrit dans les domaines du design produit, design urbain et design d’espace. Ses projets mettent en perspective l’importance de l’enjeu environnemental actuel et leur champ d’application (flux, mobilité, espace public) tout en valorisant les ressources disponibles sur le territoire auquel ils sont attachés.

Certains de ses travaux, réunis sous la thématique des «Topiques» — Topique-eau, une fontaine filtrant l’eau de pluie ; Topique-eau-des-Cimes, un micro-réseau d’irrigation ; Topique-ciel, un miroir naturel alimenté par l’eau de pluie ; Topique-feuilles, un collecteur de feuilles utilisant le vent — ont reçu de nombreuses récompenses, telles le Prix Lille Design en 2012, Le Grand Prix de la ville de Paris en 2013 et le Prix Audi Talents en 2015. Son travail a également été exposé en France, lors de la Biennale internationale du design à Saint-Étienne, les Designer’s Days à Paris ou encore l’exposition «Conversation(s)» au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, et à l’international lors de l’International Craft Design exhibition à Taipei, la Helsinki Design Week, le Grand-Hornu, le CCA Kitakyushu au Japon, parmi d’autres.

Lauréate FAIRE DESIGN en 2018 et des Mondes Nouveaux en 2021, Isabelle Daëron a créé Studio Idaë dont l’activité se structure autour de trois champs de compétences agissant en synergie : design urbain, espace et recherche.

Pauline Avrillon, designer diplômée de l’École Boulle, intègre le studio en 2017 et contribue aux projets de design urbain. Caroline Manowicz, designer et architecte d’intérieur diplômée de la Hear, développe les projets d’aménagement du studio. Elizabeth Hong, designer diplômée de l’Ensci-Les Ateliers rejoint l’équipe en 2022.

Studio Idaë collabore fréquemment avec des institutions publiques (Cité du design de Saint-Étienne, CAUE Rhône-Alpes, Domaine de Chamarande, Centre Pompidou, etc.), des entreprises privées (Hermès, Maif, Leroy Merlin, Balsan, Envie, Laorus, Suez environnement, etc.), des municipalités (Paris, Rennes, Saint-Étienne, Saint-Galmier, Le Rheu, etc.) ainsi que des manufactures (Cristal Saint-Louis).

Aujourd’hui, l’ensemble de l’équipe se consacre parallèlement à trois projets : la réalisation d’un aménagement contribuant au rafraîchissement pour Paris Habitat, la conception des nouveaux centres de documentation et d’information des lycées pour la Région Île de France , ainsi que le développement de nouvelles vitrines pour Hermès International et Hermès Japon.

> PressBook2022

 

Conception graphique : Audrey Templier
Développement web : Francis Josserand