menu

Studio Idaë

Tombolo ou l’Autre monde

Installation

Tombolo ou l’Autre monde

Dans la mythologie celte, l’Autre monde est le monde des divinités et le lieu de la connaissance. On y accède toujours par l’eau : en traversant une rivière, en allant à la fontaine ou en prenant la mer. Il est peuplé de différents personnages comme le saumon de la connaissance, seul être capable de traverser les eaux douces et les eaux salées.

Tombolo ou l’Autre monde est un projet conçu pour le site des Landes de Ploumanac’h, à Perros-Guirec, en Bretagne. Il propose de réactiver un récit mythologique celte à travers plusieurs interventions : une installation sur le sentier des douaniers, un parcours sonore, une balade animée par les gardes du littoral et des objets de médiation, un conte, une scénographie et une horloge des marées.

La première installation s’intitule le seuil de l’Autre monde. Elle est composée de deux stèles en bois sculpté surmontées de saumons, l’un revenant de la rivière, l’autre de l’océan.

Les stèles du seuil de l’Autre monde ont été réalisées par Pascal Harnois (partie basse) et Gaël Le Thellec (les saumons).

1. Le seuil de l’Autre monde
par Marielle Brie, historienne de l’art.

 


2. L’Autre monde : le lieu de la connaissance
par Marie Le Scanve, garde animatrice à la Maison du littoral des Landes de Ploumanac’h.

 

3. Le nom des lieux
par Stéphanie Stoll, habitante de Ploumanac’h et locutrice de breton.

 

4. Les landes de Ploumanac’h
par Marie-Annick Guillou, habitante de Ploumanac’h.

 

5. Le bourg de Ploumanac’h
par Yvon Tilly, habitant de Ploumanac’h.

 

6. Les oiseaux
par Pascal Provost, conservateur de la réserve naturelle nationale des Sept-Îles pour la Ligue pour la Protection des Oiseaux.

 

7. Sous l’eau
par Jean-François Joly, plongeur.

 

8. Les fonds marins
par Helène Le Quéau, plongeuse.

 

9. La pêche
par Mathieu Monchoix, marin-pêcheur.

 

10. Les cérémonies
par Josette Le Guluch, habitante de Ploumanac’h.

 

11. Le patrimoine architectural
par Michèle Le Bourg, habitante de Ploumanac’h.

 

12. Le conte Tombolo
par Marielle Brie, autrice du conte.

 

Au sein du projet Tombolo ou l’Autre monde, une animation imaginée avec les gardes animatrices de la Maison du littoral de Ploumanac’h : la balade de l’Autre monde. D’une durée de 2h environ, elle a pour trame narrative le conte Tombolo et est ponctuée de plusieurs haltes où l’animateur utilise des objets de médiation conçus pour l’occasion, comme les lunettes de perception animale, la canne des fonds marins, la volvelle des chimères ou encore l’échelle des roches.


La canne des fonds marins, les lunettes de perception animale et l’échelle des roches ont été réalisées par Pascal Harnois.


Lorsque les objets de médiation ne sont pas utilisés, ils sont présentés dans une vitrine dans la Maison du littoral. Le parcours sonore est accessible via QR code dans la Maison du littoral et sur une édition imprimée.

L’édition imprimée a été conçue en collaboration avec Audrey Templier, graphiste.

Au sein de l‘installation, une horloge des marées. Il s’agit d’une réinterprétation d’un indicateur de marée. L’objet en bois sculpté par Gaël Le Thellec donne à voir les espèces visibles en fonction de la marée.

L’installation se termine par une représentation de la fontaine de la connaissance, prenant la forme d’une calade de galets entourée de chênes et de noisetiers.

2021-2023

Tombolo ou l’Autre monde est un projet initié par Isabelle Daëron, associée au Studio Idaë, à l’association LAB/Libre Artbître, une association reconnue d’intérêt général qui œuvre à maintenir et développer les métiers d’art en Bretagne et à Marielle Brie, historienne de l’art. Il a été réalisé dans le cadre du programme Mondes Nouveaux mis en œuvre par le Ministère de la Culture.

Merci au programme Mondes Nouveaux et en particulier à Caroline Naphegyi, au  Conservatoire du littoral et sa délégation de rivages Bretagne, à la Mairie de Perros-Guirec,Merci à l’ensemble des personnes ayant participé aux
entretiens : Louis Brigand, Marie-Annick Guillou, Jean-François Joly, Samuel Jouon, Gaëtan Kerdudo, Ronan Le Lous, Mathieu Monchoix, Michèle Le Bourg, Josette Le Guluch, Quentin Le Hervé, Marie Le Scanve, Helène Le Quéau, Pascal Provost, Stéphanie Stoll, Yvon Tilly ;
Merci aux artisans : Pascal Harnois, Gaël Le Thellec, Xavier Bonsergent qui ont réalisé les objets en bois.

Merci à Marie Le Scanve, garde animatrice de la Maison du littoral, sans qui ce projet n’aurait pas pu voir le jour.
Merci à Marielle Brie qui a imaginé le conte Tombolo ou l’Autre monde et qui a rédigé les textes d’introduction des pistes sonores ; Jean-Christophe Borderie (Ille-medias) qui a réalisé les pistes sonores ;
L’équipe du Studio Idaë : Pauline Avrillon, Jonathan Roditi, Angèle Fourteau, Elizabeth Hong, Simon Frajer, Léa Michielin et Thibaut Caudal (stagiaires).

Crédits photos : Anne-Emmanuelle Thion, sauf 4ème et 5ème photo de Léa Michielin.

close

Siège : 17 rue Dombasle 75015 Paris
Atelier : 111bis rue Molière 94200 Ivry-sur-Seine
contact @studioidae.com

Merci d’envoyez vos candidatures à l’adresse suivante : candidature @studioidae.com

Designer, diplômée de l’ENSCI-Les Ateliers et de l’Esad à Reims, Isabelle Daëron conçoit des scénarios articulant ressources naturelles et habitabilité. Son approche est protéiforme, et s’inscrit dans les domaines du design produit, design urbain et design d’espace. Ses projets mettent en perspective l’importance de l’enjeu environnemental actuel et leur champ d’application (flux, mobilité, espace public) tout en valorisant les ressources disponibles sur le territoire auquel ils sont attachés.

Certains de ses travaux, réunis sous la thématique des «Topiques» — Topique-eau, une fontaine filtrant l’eau de pluie ; Topique-eau-des-Cimes, un micro-réseau d’irrigation ; Topique-ciel, un miroir naturel alimenté par l’eau de pluie ; Topique-feuilles, un collecteur de feuilles utilisant le vent — ont reçu de nombreuses récompenses, telles le Prix Lille Design en 2012, Le Grand Prix de la ville de Paris en 2013 et le Prix Audi Talents en 2015. Son travail a également été exposé en France, lors de la Biennale internationale du design à Saint-Étienne, les Designer’s Days à Paris ou encore l’exposition «Conversation(s)» au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, et à l’international lors de l’International Craft Design exhibition à Taipei, la Helsinki Design Week, le Grand-Hornu, le CCA Kitakyushu au Japon, parmi d’autres.

Lauréate FAIRE DESIGN en 2018 et des Mondes Nouveaux en 2021, Isabelle Daëron a créé Studio Idaë dont l’activité se structure autour de trois champs de compétences agissant en synergie : design urbain, espace et recherche.

Pauline Avrillon, designer diplômée de l’École Boulle, intègre le studio en 2017 et contribue aux projets de design urbain. Jonathan Roditi, designer diplômé de la Design Academy Eindhoven en 2015 et de l’Ensad en 2021, et Angèle Fourteau, designer diplômée de l’ECAL en 2017 ont rejoint l’équipe en 2023.

Studio Idaë collabore fréquemment avec des institutions publiques (Cité du design de Saint-Étienne, CAUE Rhône-Alpes, Domaine de Chamarande, Centre Pompidou, etc.), des entreprises privées (Hermès, Maif, Leroy Merlin, Balsan, Envie, Laorus, Suez environnement, etc.), des municipalités (Paris, Rennes, Saint-Étienne, Saint-Galmier, Le Rheu, etc.) ainsi que des manufactures (Cristal Saint-Louis).

Aujourd’hui, l’ensemble de l’équipe se consacre parallèlement à trois projets : la réalisation de dispositifs de médiation sur l’eau et la mythologie celte pour la maison du littoral de Ploumanac’h, la conception d’aménagements urbains, ainsi que le développement de nouvelles vitrines pour Hermès International et Hermès Japon.

> PressBook2022

 

Conception graphique : Audrey Templier
Développement web : Francis Josserand