menu

Studio Idaë

La Ménagerie numérique

Design produit

La Ménagerie numérique

Conçue pour le Maif Social Club, la Ménagerie Numérique est un fablab mobile dont l’objectif est de sensibiliser de manière pédagogique et ludique aux technologies numériques, par le biais d’ateliers de fabrication, de personnalisation et de réparation d’objets.

Une ménagerie est un lieu où sont réunis des animaux dangereux, exotiques, ou rares destinés à être montrés au public. Le projet utilise cette métaphore pour constituer un univers convivial, rassurant, propice à la découverte du numérique.

La Ménagerie Numérique est constituée de flight cases accueillant des machines de prototypage rapide et d’éléments scénographiques pouvant se déployer dans divers lieux (centres d’hébergement d’urgence, collèges, centres sociaux, EHPAD, etc.).

L’identité graphique du projet devient support pédagogique pour expliquer les différents principes de traitement d’une image (bitmap, vectoriel, 3d).

perroquet bitmap

Zèbre vectoriel

Une signalétique composé d’un paravent, d’un élément signal et de scotchs colorés guident les participants jusqu’au lieu de l’atelier.

2021
Photos prises au Palais de la Femme, Paris.
Crédits photo : Gaëlle Magder / Maif

Équipe de conception :
Floriane Roué, Isabelle Daëron et Florian Meca (stagiaire).
Fabrication : Solid
Typographie : le caractère Faune utilisé dans ce projet a été créé par Alice Savoie dans le cadre d’une commande du Centre national des arts plastiques en partenariat avec le Groupe Imprimerie Nationale

Commanditaire : Maif Social Club

close

Siège : 17 rue Dombasle 75015 Paris
Atelier : 70 rue Jean Bleuzen 92170 Vanves
contact@studioidae.com

Designer et chercheuse en design, diplômée de l’ENSCI-Les Ateliers et de l’Esad à Reims, Isabelle Daëron conçoit des scénarios articulant ressources naturelles et habitabilité. Son approche est protéiforme, et s’inscrit dans les domaines du design produit, design urbain et design d’espace. Ses projets mettent en perspective l’importance de l’enjeu environnemental actuel et leur champ d’application (flux, mobilité, espace public) tout en valorisant les ressources disponibles sur le territoire auquel ils sont attachés.

Certains de ses travaux, réunis sous la thématique des «Topiques» — Topique-eau, une fontaine filtrant l’eau de pluie ; Topique-eau-des-Cimes, un micro-réseau d’irrigation ; Topique-ciel, un miroir naturel alimenté par l’eau de pluie ; Topique-feuilles, un collecteur de feuilles utilisant le vent — ont reçu de nombreuses récompenses, telles le Prix Lille Design en 2012, Le Grand Prix de la ville de Paris en 2013 et le Prix Audi Talents en 2015. Son travail a également été exposé en France, lors de la Biennale internationale du design à Saint-Étienne, les Designer’s Days à Paris ou encore l’exposition «Conversation(s)» au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, et à l’international lors de l’International Craft Design exhibition à Taipei, la Helsinki Design Week, le Grand-Hornu, le CCA Kitakyushu au Japon,  parmi d’autres.

Finaliste du Prix COAL – Art et Environnement 2017 et lauréate FAIRE DESIGN 2018, Isabelle Daëron travaille en collaboration avec deux designers : Pauline Avrillon, designer diplômée de l’École Boulle travaillant sur les projets de design urbain et Floriane Roué, architecte d’intérieur diplômée de l’Ensad, contribuant aux projets de set design (vitrines et scénographies). Ensemble, ils forment le Studio Idaë.

Studio Idaë se structure autour de trois champs de compétences agissant en synergie : design urbain, espace et recherche. Il collabore fréquemment avec des institutions publiques (Cité du design de Saint-Étienne, CAUE Rhône-Alpes, Domaine de Chamarande, Centre Pompidou, etc.), des entreprises privées (Hermès, Maif, Leroy Merlin, Balsan, Envie, Orange, Suez environnement, etc.), des municipalités (Paris, Rennes, Saint-Étienne, Saint-Galmier, Le Rheu, etc.) ainsi que des manufactures (Cristal Saint-Louis).

Aujourd’hui, l’ensemble de l’équipe se consacre parallèlement à trois projets : la conception d’une fontaine pour la place Saint-Germain à Rennes ; la réalisation d’une borne de nettoyage utilisant le réseau d’eau non potable de la Ville de Paris pour Paris Habitat, bouche de rafraîchissement pour la Ville de Paris ; ainsi que le développement de nouvelles vitrines pour Hermès International et Hermès Japon.

> PressBook2021

 

Conception graphique : Audrey Templier
Développement web : Francis Josserand