menu

Studio Idaë

Envie Le Labo

Aménagement

Envie Le Labo

La Fédération Envie a fait appel au studio Idaë pour concevoir l’aménagement, l’identité graphique, la signalétique et le parcours pédagogique de Envie Le Labo, un éco-lieu solidaire et associatif situé à Paris 20e, dans le quartier de Ménilmontant. Ce bâtiment comprend un magasin proposant la vente et la réparation d’appareils électroménagers, des ateliers pratiques autour de la lutte contre le gaspillage, des salles de formation autour des métiers de l’insertion et de la réparation, et des bureaux pour la Fédération.

Afin de concevoir l’aménagement du bâtiment, nous avons organisé des séances de concertation avec les salariés de la Fédération et des membres d’associations locales. Ce temps a permis de mieux comprendre les futurs usages du lieu et leur cohabitation (travail, atelier, formation, évènement, vente, réparation, etc.).

L’enjeu du projet d’aménagement, comme celui de la conception du bâtiment réalisé par l’agence Urban Act, a été de privilégier le réemploi.

Le logo est une déclinaison du logo historique d’Envie, deux mains jointes stylisées. Ces dernières sont placées au centre d’une vue en plan d’un quartier, une manière de placer Envie Le Labo au cœur de la ville. L’ensemble représente un lave-linge, évoquant le domaine d’activité de la structure associative.

L’identité graphique du lieu a été conçue à partir de dessins au feutre. Elle se décline à travers des pictos qualifiant les différentes activités du lieu, des panneaux de signalétique, des décors de vitrine et un parcours pédagogique.

Le magasin a été conçu pour répondre aux exigences de manutention des appareils électroménagers et de robustesse des présentoirs. Il s’organise autour de structures métalliques existantes auxquelles ont été ajoutés des panneaux imprimés.

Les étages ont été aménagés de manière frugale. À travers le réemploi, la réutilisation mais également l’évitement de matières (les finitions brutes), nous avons pu éviter d’avoir recours à 20 tonnes d’éléments neufs, ce qui correspond à 45% de la totalité des matériaux et objets destinés à l’aménagement du bâtiment. Ce sont, par exemple, au total 180 meubles (tables, chaises, fauteuils de bureaux, armoires, etc.) et appareils électroménagers rénovés achetés localement (à moins de 120 km) qui ont bénéficié d’une deuxième vie. Nous avons également dessiné les mobiliers sur mesure et fait des préconisations pour le choix du mobilier en réemploi.

Un parcours pédagogique constitué d’une quarantaine de balises renseigne les visiteurs sur la provenance et la fabrication des matériaux et objets présents dans le bâtiment.

La signalétique des espaces a été conçue à partir de résistances d’appareils électroménagers, récupérées par Envie Trappes.

Enfin, 5 vitrines présentent chacune un éclaté d’un objet réparé par Envie : un four, un lave-linge, un lave-vaisselle, un réfrigérateur, des plaques de cuisson.

2019-2020
Envie Le Labo, Paris 20e.
Crédits photo : Tarik Yaïci

Équipe de conception :
Isabelle Daëron,
Victoria Gravelier,
Pauline Avrillon,
Tiffany Silve (stagiaire),
avec la collaboration de Cyril Afsa pour les ateliers et la participation de plusieurs ateliers de réalisation des mobiliers (Atelier TAC, Extramuros, Initiatives Solidaires, Les Recréateurs).

Commanditaire : Fédération Envie

close

Siège : 17 rue Dombasle 75015 Paris
Atelier : 70 rue Jean Bleuzen 92170 Vanves
contact@studioidae.com

Designer et chercheuse en design, diplômée de l’ENSCI-Les Ateliers et de l’Esad à Reims, Isabelle Daëron conçoit des scénarios articulant ressources naturelles et habitabilité. Son approche est protéiforme, et s’inscrit dans les domaines du design produit, design urbain et design d’espace. Ses projets mettent en perspective l’importance de l’enjeu environnemental actuel et leur champ d’application (flux, mobilité, espace public) tout en valorisant les ressources disponibles sur le territoire auquel ils sont attachés.

Certains de ses travaux, réunis sous la thématique des «Topiques» — Topique-eau, une fontaine filtrant l’eau de pluie ; Topique-eau-des-Cimes, un micro-réseau d’irrigation ; Topique-ciel, un miroir naturel alimenté par l’eau de pluie ; Topique-feuilles, un collecteur de feuilles utilisant le vent — ont reçu de nombreuses récompenses, telles le Prix Lille Design en 2012, Le Grand Prix de la ville de Paris en 2013 et le Prix Audi Talents en 2015. Son travail a également été exposé en France, lors de la Biennale internationale du design à Saint-Étienne, les Designer’s Days à Paris ou encore l’exposition «Conversation(s)» au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, et à l’international lors de l’International Craft Design exhibition à Taipei, la Helsinki Design Week, le Grand-Hornu, le CCA Kitakyushu au Japon,  parmi d’autres.

Finaliste du Prix COAL – Art et Environnement 2017 et lauréate FAIRE DESIGN 2018, Isabelle Daëron travaille en collaboration avec deux designers : Pauline Avrillon, designer diplômée de l’École Boulle travaillant sur les projets de design urbain et Floriane Roué, architecte d’intérieur diplômée de l’Ensad, contribuant aux projets de set design (vitrines et scénographies). Ensemble, ils forment le Studio Idaë.

Studio Idaë se structure autour de trois champs de compétences agissant en synergie : design urbain, espace et recherche. Il collabore fréquemment avec des institutions publiques (Cité du design de Saint-Étienne, CAUE Rhône-Alpes, Domaine de Chamarande, Centre Pompidou, etc.), des entreprises privées (Hermès, Maif, Leroy Merlin, Balsan, Envie, Orange, Suez environnement, etc.), des municipalités (Paris, Rennes, Saint-Étienne, Saint-Galmier, Le Rheu, etc.) ainsi que des manufactures (Cristal Saint-Louis).

Aujourd’hui, l’ensemble de l’équipe se consacre parallèlement à trois projets : la conception d’une fontaine pour la place Saint-Germain à Rennes ; la réalisation d’une borne de nettoyage utilisant le réseau d’eau non potable de la Ville de Paris pour Paris Habitat, bouche de rafraîchissement pour la Ville de Paris ; ainsi que le développement de nouvelles vitrines pour Hermès International et Hermès Japon.

> PressBook2021

 

Conception graphique : Audrey Templier
Développement web : Francis Josserand