menu

Studio Idaë

La provenance des pigments naturels

Set design

La provenance des pigments naturels

Réalisé dans le cadre du Printemps Français à Kiev, ce projet raconte en 7 scènes l’origine minérale et végétale de pigments naturels : l’ocre et la terre de sienne extraites de l’argile, le lapis lazuli et l’azurite provenant de roches ou encore le pourpre de la bruyère… Composée d’un lé de papier découpé, réalisée par Daria Alyoshkina — artiste ukrainienne, développant un travail autour de la technique du vytynanka —, et de panneaux en bois peints, chaque vitrine révèle un paysage d’extraction du pigment et raconte un lien d’interdépendance entre une couleur et un environnement. Les produits issus de l’artisanat ukrainien distribués par la boutique Vsi Svoi sont positionnés dans les scènes en fonction de leur couleur.

Vsi Svoi Kiev Printemps Français

La roche
Les pigments minéraux proviennent de roches broyées et parfois calcinées. La scène représente ici une carrière d’ardoise permettant d’obtenir un pigment bleu gris.

L’argile
Les terres vertes sont des roches riches en argiles vertes : les glauconies et la céladonite. La teinte verte a pour origine le fer mais à l’état moins oxydé que dans le cas des ocres. Actuellement, une grande partie des terres vertes provient d’Ukraine et de Chypre.

Vsi Svoi Kiev Printemps Français

La terre
Certaines argiles contenant des oxydes métalliques ont un pouvoir colorant et un pouvoir couvrant remarquable, notamment celles contenant des hydroxydes de fer, ce qui leur donnent ces couleurs rouge et orangé.

Vsi Svoi Kiev Printemps Français

L’écorce
Cette première vitrine donne à voir la provenance végétale d’un pigment : l’écorce.
Les écorces peuvent fournir différents types de pigment : bois du Brésil, bois jaune, noix de galle…

Vsi Svoi Kiev Printemps Français

La betterave
La betterave est un légume populaire en Ukraine. On en extrait un pigment de couleur rouge : la bétanine.

La bruyère
La Bruyère, de son nom Calluna Vulgaris, est une plante ligneuse. Elle contient du quercitron, présent également dans l’écorce du Chêne d’Amérique du Nord. On utilise les fleurs pour obtenir une couleur jaune doré. La vitrine présente des bruyères stylisées dans un environnement champêtre.

Avril 2019
Dimension d'une vitrine : 2,30x3,50x0,80m

Équipe :
Isabelle Daëron,
Floriane Roué,
Pauline Avrillon,
et Valentin Aubois-Liogier (stagiaire).

Projet réalisé dans le cadre du Printemps Français / Institut Français d'Ukraine à Kiev, sur une proposition d'Anna Dovbnya et en collaboration avec Maino Ukraine (Anastasiia Biletska et Sana Shevchenko), avec la participation de Daria Alyoshkina et l'aide d'une équipe de professionnels ukrainiens.

close

Atelier 6.1
20, rue Primo Lévi
75013 Paris
contact@isabelledaeron.com

Designer et chercheuse en design, diplômée de l’ENSCI-Les Ateliers et de l’Esad à Reims, Isabelle Daëron conçoit des scénarios articulant ressources naturelles et habitabilité. Son approche est protéiforme, et s’inscrit dans les domaines du design produit, design urbain et design d’espace. Ses projets mettent en perspective l’importance de l’enjeu environnemental actuel et leur champ d’application (flux, mobilité, espace public) tout en valorisant les ressources disponibles sur le territoire auquel ils sont attachés.

Certains de ses travaux, réunis sous la thématique des «Topiques» — Topique-eau, une fontaine filtrant l’eau de pluie ; Topique-eau-des-Cimes, un micro-réseau d’irrigation ; Topique-ciel, un miroir naturel alimenté par l’eau de pluie ; Topique-feuilles, un collecteur de feuilles utilisant le vent — ont reçu de nombreuses récompenses, telles le Prix Lille Design en 2012, Le Grand Prix de la ville de Paris en 2013 et le Prix Audi Talents Award en 2015. Son travail a également été exposé en France, lors de la Biennale internationale du design à Saint-Étienne, les Designer’s Days à Paris ou encore l’exposition «Conversation(s)» au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, et à l’international lors de l’International Craft Design exhibition à Taipei, la Helsinki Design Week, le CCA Kitakyushu au Japon, parmi d’autres.

Finaliste du Prix COAL – Art et Environnement 2017 et lauréate FAIRE DESIGN 2018, Isabelle Daëron travaille en collaboration avec deux designers : Pauline Avrillon, designer diplômée de l’École Boulle travaillant sur les projets de design urbain et Floriane Roué, architecte d’intérieur diplômée de l’Ensad, contribuant aux projets de set design (vitrines et scénographies). Ensemble, ils forment le Studio Idaë.

Studio Idaë se structure autour de trois champs de compétences agissant en synergie : design urbain, set design et recherche. Il collabore fréquemment avec des institutions publiques (Cité du design de Saint-Étienne, CAUE Rhône-Alpes, Domaine de Chamarande, Centre Pompidou, etc.), des entreprises privées (Hermès, Leroy Merlin, Orange, Suez environnement, Lesieur, etc.), des municipalités (Ville de Rennes, Ville de Saint-Galmier, Ville de Rheu, etc.) ainsi que des manufactures (Cristal Saint-Louis).

Aujourd’hui, l’ensemble de l’équipe se consacre parallèlement à trois projets : la conception d’une fontaine pour la place Saint-Germain à Rennes ; la réalisation du dispositif Aéro-Seine, bouche de rafraîchissement pour la Ville de Paris ; ainsi que le développement de nouvelles vitrines pour Hermès International et Hermès Japon.

> PressBook2019

 

Conception graphique : Audrey Templier
Développement web : Francis Josserand